Gilda
Profile

GILDA et ses poupées.. GILDA and her dolls...

Mes poupées - Mes créations, mes réalisations, ...

    Comme beaucoup déjà sur Skyrock j'aime l'univers des poupées. J'aime créer pour elles.... Une façon de me détendre et de me vider l'esprit! (12/05/2017)

  • 16449 visits
  • 396 articles
  • 7110 hearts
  • 12020 comments

BON 14 JUILLET A TOUT LE MONDE! 14/07/2017

BISOUS.....
 

Tags : Fêtes et événements - Annonces diverses et évènements

06/07/2017

Du fond du c½ur, mille mercis à vous d'avoir pensé à mon anniversaire. C'est avec joie que j'ai reçu vos messages, vos présents virtuels aussi . Je partage avec vous une "carte" qui m'a beaucoup fait rire hier matin...



J'ai un peu déserté le blog ces dernières semaines pour raisons familiales et beaucoup de travail d'autre part... Les vacances approchent OUF!!
Bonnes vacances à ceux et celles qui partent en juillet ou en août.
Bon courage à ceux ou celles qui ne partent pas, à ceux ou celles qui travaillent...Que tout le monde profite bien du soleil ici ou ailleurs...

Je vous souhaites à tous et toutes un très bel été....Bisous!



Tags : Fêtes et événements - Papotages

La mouette et le héron.. 13/06/2017

Bonjour tout le monde!
 
J'ai écris cette petite histoire pour m'amuser....
La mouette et le héron.... C'est en les voyants réellement que l'idée m'est venue.. Etrange la fifille non???
Pardonnez-moi si il y a encore quelques fautes mais à force de lire et relire, je ne les vois plus.... Et, oui.. Bonne lecture!.. Bises...
 

 
La mouette et le héron...
La scène se passe à Port Leucate Village dans l'Aude... Il fait chaud.
   
Un héron scrute l'horizon posé sur un gros galet, les pattes dans l'eau lorsqu'une mouette vient troubler sa tranquillité...
 Eh ! Salut toi, dit la mouette en se posant lourdement.
Le héron la toise sans répondre... Impolie, elle insiste.
Eh ! J'te parle, bonjour toi. 
 Bonjour Mam'zelle, répond le héron sans même la regarder.
T'es là depuis longtemps ? Poursuit la mouette qui piétine en cherchant son équilibre.
 Pourquoi et en quoi cela vous regarde petite curieuse ?
 Je ne t'ai jamais vu dans l'coin pardi, lance la mouette.
Le héron qui fixe toujours l'horizon.
 Oui, et alors, est-ce si important ?  Et puis, arrêtez de sautiller, c'est insupportable ! Je vais avoir le mal de mer. Vous m'avez déjà éclaboussé en vous posant, c'est assez !
Ah ! Ah ! t'es seul hein?  La mouette effrontée, ravie que le héron ce soit enfin intéressé à elle.
 Pour le moment mais mes amis ne sont pas loin.... Chacun vaque à ses occupations. Et, de quoi je me mêle ? Lance le héron, l'½il en coin.
La mouette fait un tour sur elle-même en criant à perdre haleine.
 Sortez de vos cacheeeeeeeeeeetttttes.
Le héron stupéfait, lui demande de se taire.
Mais enfin, arrêtez de crier. Qu'est-ce qu'il vous prend  de hurler ainsi ? 
Ben j'invite vos potes à se montrer et se joindre à nous,  rétorque la mouette.
Le héron hausse les épaules et avec dédain, la toise et poursuit.
Vous venez d'où, vous ?
De la marre aux conneries. C'est un peu plus loin là-bas derrière, dit la mouette toute contente.
Les yeux écarquillés, le héron éclate de rire.
 Ah ! Ah ! Ah ! De la maroquinerie vous voulez dire, n'est-ce pas ?  Et, qu'y faisiez-vous ? Je vous imagine très mal avec un joli sac de cuir et pour aller où ?
 Non mais ! J'ai bien dit,  je viens de la mare aux conneries et non pas la maroquinerie, lance t'elle furieuse. D'ailleurs, je ne sais même pas ce que c'est, que la maroquinerie, poursuit-elle en colère, elle enchaîne...
Je peux finir Mr et arrêtez de me couper le bec, merci.
 J'étais nase après un long vol en solitaire et j'ai donc décidé de faire une escale dans un endroit animé pour me changer les idées. Je n'ai pas trop le moral en ce moment, précise la mouette.
Ah !  Rétorque le  héron intrigué. 
Taisez-vous ! Là, j'ai vu des humains qui s'caillaient en attendant d'pouvoir s'envoler eux aussi, d'après c'que j'ai cru comprendre ..... Ils étaient tous avec des planches à lessiver et un drap enfourné sur une canne à pêche qui leur servait d'aile ou de voile, allez savoir.... J'ai bien ricané ! Certains ne tenaient même pas debout ....  Ah ! Ah ! Elle éclate de rire.  D'autres avaient des ailes immenses qui les soulevaient assez haut pour les faire retomber aussi sec........Etrange non ? Conclut la mouette presque essoufflée.
Le héron se retient de rire et se réjouit de prendre enfin la parole.
Vous parlez des véliplanchistes, je suppose ? Ceux qui s'adonnent à ce loisir dans le bras de mer derrière nous. Beaucoup sont débutants, c'est l'endroit idéal. 
        -    De quoi, de qui ? S'égosille la mouette qui lisse ses plumes pour ne pas perdre la face.
         -   Ce sont des personnes qui pratiquent la planche à voile, le « Windsurf » en anglais si vous préférez mais je doute fort que vous compreniez l'anglais vu votre langage... Passons ! C'est un sport d'eau tout simplement, conclut le héron en se redressant fièrement.
Imbu de sa personne, il jubile devant la mouette qui est restée muette. Sans tarder, il développe.
 “Véli“ qui veut dire voile, Vélum en latin et planche, mot français avec le suffixe “iste“. Voilà miss ! 
 Et, alors !  Pst...... ! Pourquoi tant de chichis ? Quelle frime ! Tu m'aurais dit planche à voile, j'aurais compris, répond la mouette agacée.
Le héron sans se démonter poursuit.
Pas certain et un peu de respect Mme la mouette !  En ce qui concerne les grandes ailes, ce sont des kitesurfs,  et je m'arrêterais là, dit le héron qui sent la mouette humiliée.
Lui en a assez...  Il  scrute l'horizon et semble ignorer son hôte qui continue malgré tout.
Hep ! J'suis encore là...... Allo !
Je sais intervient le héron, malheureusement !
Bon, j'vais faire comme si je n'avais rien entendu lance-t-elle en poursuivant.
Tiens, ce matin, je survolais un joli village vacances et qu'elle ne fut pas ma surprise ! J'ai remarqué  que toutes les personnes avaient oublié leurs valises. Incroyable non ! Ils se promenaient tous nus. Certains faisaient leurs courses, d'autres du vélo, aie ! D'autres encore pêchaient ... Bref ! Tous s'accommodaient de la situation qui ne semblait gêner personne... Quêtant le regard du héron, elle conclut, mais dans quel monde vivons-nous ?
Le héron le sourire au coin du bec.
 Ignorante que vous êtes ! Vous parlez sans doute du village de naturistes. Qu'une ou deux personnes oublient sa valise, je veux bien mais tout le village, j'en doute...  Cela ne vous a même pas effleuré l'esprit ? Alors là vraiment, plus godiche que vous, je péri.
La mouette qui ne comprend rien..... Il me dit quoi celui-là ?
 Des naturistes ? C'est quoi  ces étrangetés ? Pour moi, ce sont des humains étourdis ou sans gêne et là, je ne peux même pas dire culotés .... Ah ! Ah ! Ben non quoi !
Le héron éclate de rire... 
Bon, je m'explique et soyez attentive petit tête.
Quoi, petite tête, dit-elle en se redressant furieuse.
Chut ! Laissez-moi terminer.
Donc, le naturisme, est le fait de vivre au grand air dans un état de nudité complète en harmonie avec la nature. Il respire un bon coup en espérant que la mouette comprenne bien et continue.
Pour les adeptes, il a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l'environnement. Il est souvent pratiqué dans des endroits clos, tels des villages réservés, comme celui que vous avez survolé. 
Ah bon ! La mouette n'en croit pas ses oreilles.  
Je n'ai pas voulu fermer les yeux pour n'pas piquer du bec, je volais trop haut, dure la chute !  Mais dis donc, tu es super « culturé » toi pour un plumé! Et, cela ne t'gêne pas tous ces culs nus dans la nature?
Le héron répond un peu las de cette discussion, qu'il juge inutile.
Non, je ne survole pas ce genre d'endroit. Seulement les curieux le font, dit-il en la fixant. Et, vous voulez certainement dire que je suis cultivé, calé, instruit, renseigné, ouvert et j'en passe continue-t-il fièrement, il claque du bec.
Moqueur, il poursuit.
Les hérons comme tous les êtres sur cette terre, ne sont pas culturés, madaaammmme. IIs ne poussent pas dans le sol que je sache ! Vous plantez des poules pour avoir des ½ufs, vous les mouettes ?
La mouette ravale sa salive.
Ah ! Ah ! Trop drôle.... Allons-y pour cultivé..... Mrrrrrrrrrrr !  Quel bêcheur vous faites!
Je ne sais pas si je ne vais pas prendre mon envol rapidos, pensa-t-elle. 
Mais la mouette très bavarde et très curieuse, change de conversation et poursuit.
 Tiens, hier j'ai suivi, la Lène....  Le héron rapidement, lui coupe la parole.
L'haleine de qui ? Quelle idée ? Mais rien ne m'étonne plus venant de vous, dit le héron.
La mouette, je vais l'avoir ce bouffon.... 
Je peux finir Mr le Héron, dit-elle d'un ton condescendant.
Faites, faites.
Et elle poursuit après un long soupir.
La Lène, est un ruisseau, le cours d'eau qui traverse le Département des Hautes-Pyrénées, il est aussi un affluent de l'Arros dans le bassin versant de l'Adour.  Continue-t-elle fièrement. Et top ! Prend ça dans le bec mon gros, pensa-t-elle.
 Vous m'épatez, vous m'épatez ma Chère, mais tout le monde sait ça, poursuit le héron,  tout en sachant qu'il froissait la susceptibilité de son invitée surprise.
Pas vous, apparemment, dit-elle fièrement.
La mouette un peu vexée mais fière tout de même, frisonne.
 Brrr... ! J'caille, l'eau est froide.
 Eh bien, sortez de l'eau ma Chère, s'empresse de dire le héron qui espère en disant cela, que la mouette ne viendra pas lui demander de partager le seul gros galet hors de l'eau sur lequel il s'était posé et mieux encore, de la voir s'envoler pour d'autres horizons.
Tu m'fais une petite place sur ton caillou joli môme? 
Ah !  Je m'en doutais ! Et puis quoi encore ! Moi aussi j'ai les pattes dans l'eau.  Et, pourquoi serions-nous deux en équilibre sur ma pierre à faire un brin de causette ? Il fouette l'eau de son long bec, très agacé.
Brin de causette que vous m'imposez, bien évidemment. Et, comme je suis poli, éduqué et patient............ Il se replie sur lui-même pour ne pas dire de méchanceté et n'achève pas sa phrase afin d'éviter la négociation.
 Et, nana et nana na... ! Quelle teigne tu fais.... Pas sociable pour deux ronds et crâneur par-dessus l'marché ! Si j'avais su, dit  la mouette en colère.
Top là, les insultes arrogantes et maintenant, cessez de me tutoyer ou décollez Madame la mouette ! Cela a assez duré, rétorque le héron les ailes déployées pour se ventiler.
La mouette feint d'entendre son hôte et fait la moue.
Vous boudez, petite nature ? Dit le héron qui s'en amuse.
 Quel est votre régime alimentaire Miss mouette ?  Elle le regarde méfiante et répond.
 Ohhhhh ! Miss mouette, ça m'va parfaitement.... Vous voulez vraiment le savoir ? Et, puisqu'il faut vous dire VOUS Mrrrrrrrrrrr, je vais faire ttrrrrrrèèèèèèès  attention.
Elle poursuit en levant les yeux au ciel et en essayant d'y mettre les formes.
 Alors ce que mangent les mouettes, elle lève les yeux au ciel.
 Et ben, principalement des petits animaux, des insectes et des vers de terre par exemple mais aussi des végétaux et des déchets ménagers et industriels... Je chaparde aussi les proies d'autres oiseaux moins futés que moi. Elle rougit un peu devant le regard en coin que lui jette le héron. Rien ne l'arrête malgré ça et elle continue.
Et, oui, c'est un de mes passe-temps préférés ! Vous devriez essayer, c'est assez amusant.  Vous avez entendu gentleman! Je n'ai pas raté le VOUS, pas une fois OUF !
 Ouah !  Les décharges publiques sont donc des paradis pour les mouettes ? Des déchets ménagers et industriels BEURK ! Vous jouez ainsi le rôle d'éboueurs si je comprends bien....... Beurk et beurk ! Je vais vomir, dit  le héron éberlué et surtout éc½uré.
Eboueurs ! C'est un peu fort de café et quelle insulte ! Allez vomir plus loin si possible Mr le fier ! Hurle la mouette offusquée. 
Euh! Je me reprends. Je voulais dire, agent de propreté mais là, je ne vois trop la différence Ah ! Ah ! Rétorque le héron suffisant mais conscient de sa méchanceté.
 Ah ! J'préfère quand même, c'est plus claaaassssse même si vous n'en pensez pas un traite mot. Je note, dit-elle en  bombant le torse.
Mais celle-ci ne comprend pas tout et laisse tomber.
 Et vous Mr le Héron ? Vous vous nourrissez comment ? Elle aussi veut savoir.
 Mieux et plus sainement, c'est une évidence ! Essentiellement de poissons, d'anguilles et de batraciens. Parfois de petits mammifères, pour le fun et puis de rongeurs surtout, d'insectes, de crustacés et de reptiles.... Hum ! Hum ! Dit-il en claquant du bec.
Que du bon quoi ! Je vois, que nous n'mangeons pas à la même cantine, elle le dévisage et poursuit très mal à l'aise.
Allez, dites-le ! Je vous entends déjà. Nous ne sommes pas nés dans le même chaudron.
Allons, ne soyez pas si désagréable miss. Je ne vois pas ce que vient faire le chaudron mais bon. Chacun de nous est différent, c'est tout,  dit- il en s'esbroufant sans même la regarder.
Reviendrait-il à de bons sentiments cet affreux jojo, pense la mouette ?
Je dois reconnaître, poursuit-elle en s'égosillant, sachant qu'elle lui adressait un compliment, que vous avez un corps majestueux. Et, tout en le parcourant de bas en haut, elle ajoute, et  aussi un port de tête qui vous va comme un gant ! Votre régime vous réussit bellâtre !
 Merci, merci. Vous l'avez donc remarqué vous aussi ? Je suis très touché mais vous voulez certainement dire que j'ai un port de tête élégant, et non qu'il me va comme un gant..... N'est-ce-pas? Répond le héron  qui se redresse jusqu'à s'en casser le cou. 
        -   Vous tripotez encore mon cher ! Vous ne pouvez pas vous empêcher d'sortir votre science et d'frimer, décidemment, la mouette grimace.
        -       Allons, ne faites pas attention. Je digère très mal. Ah ! Chipoter et non tripotez, c'est mieux comme ça. Je dis tout, je ne dis rien, finit par dire le héron quelque peu gêné tout de même.
        -     Facile à dire, vous êtes vexant tout de même... Je digère très mal... Ouais, la belle fringue ! Vous n'avez pas mieux comme excuse ?
        -           C'est quoi votre prénom ? Demande le héron pour couper court et surtout pour éviter de la reprendre sur l'expression « La belle affaire et non fringue ».
Inquiète et hésitante, elle répond.
 Euhhhhh ! Cybelle, très vite elle enchaine et  vous ?
 Le mien, c'est  Lord, qui veut dire Seigneur, il se retient de rire à l'annonce de son prénom mais la mouette qui feint de ne pas remarquer, n'est pas dupe.
Voilà, je comprends mieux nos différences, elle se trémousse et grelotte « Brrr....... »
 Vous frissonnez Cybelle? 
 Non, non, je viens seulement de me soulager en toute discrétion, répond la mouette sans complexe et tout naturellement.
 Quoi, en toute discrétion ? Ah bon ! Quel toupet tout de même, s'écrie le héron ahuri qui n'en pas ses oreilles.
La mouette toute penaude.
 Ben oui, je frissonnais, on le fait tous dans ce cas-là, non ? Question idiote, réponse idiote. T'es pénible Mr Lord !
 Hep ! Hep ! Continuez avec le vous, merci, dit-il fermement.
Il enchaîne furieux.
Décidément, vous manquez d'éducation, j'aurais esquivé la réponse à votre place ou prétexté que j'avais froid, il remonte le plus haut possible sur son galet.
 Ben oui pardi ! Comme tous les snobs et les hypocrites ! Il ne fallait pas me demander pourquoi, je m'trémoussais.... Na, finit-elle irritée.
Le héron dans l'embarras et surpris de sa réponse puérile.
 Je ne vous ai rien demandé et surtout pas de vous justifier sur ce point. Je voulais tout simplement savoir si vous aviez froid ! Quant aux détails, ils ne m'intéressent guère.
 Bon, ça va... ! On ne va pas en faire tout un tapage.
 Un fromage Cybelle, un fromage, pas un tapage, il soupire.
Quel emmerdeur ! Pourquoi je persiste à discuter avec ce casse-pieds ? Pense la mouette. Elle grimace et laisse tomber son bec dans son cou.... 
 Ne faites pas la moue, c'est un malentendu Cybelle. Vous manifestez de l'irritation, pas bien ! Votre sourire crispé en dit long .....Allons, allons......
 Un de plus, de malentendu et je ne suis pas molle !  Vous ne pouvez pas parler comme tout le monde. Je ne comprends même pas ce que vous baragouinez, enchaine la mouette en fronçant les yeux.
 C'est simple, arrêtez de faire la tête et puis vous n'êtes pas molle, j'ai juste parlé de moue qui veux aussi dire grimace.
 Ben voilà, c'est simple ce que vous dites là, plus clair et puis je ne fais pas la tête mais la tronche et vlan.
 Je ne vois pas la différence mais bon, allons-y pour la tronche.
La mouette un peu déroutée, change de conversation et poussée par la curiosité poursuit.
 Vous avez des potes Mr Lord ?
Des amis vous voulez dire ? Je ne fréquente personne à part mes congénères. Quelle conversation pourrais-je avoir avec une autre espèce ? Vous en êtes la preuve vivante, répond le héron sans broncher.
La mouette est sidérée.
 Alors ça c'est la meilleure ! Mais alors,  que sommes-nous en train de faire depuis un p'tit moment déjà ?
Je vous supporte Madame. C'est vous qui êtes venue troubler ma tranquillité que je sache et je me dois d'être poli envers tout le monde, tout simplement ! Même envers une insignifiante mouette ennuyeuse et ignorante, ponctue le héron vaniteux.
La mouette grince du bec et se retient de le pousser.
Grrrrrrr ! Vous m'irritez sévèrement. Vous auriez pu partir ou me demander de décamper non ? 
Si je vous irrite, vous m'exaspérez ! Pourquoi  serais-je parti ? J'étais là avant vous, tranquille à contempler l'horizon juché sur mon galet et vous vous êtes invitée sans rien demander. Difficile de vous empêcher d'amerrir tout prêt de moi et de vous prier de ne pas le faire! Avouez-le tout de même.
La mouette un peu moqueuse.
 Euh ! Oui sans doute et la mer appartient à tout le monde, dit-elle en ricanant. 
Oui, mais elle est immense... Je ne pensais pas que vous étiez aussi rasoir. Je vous ai laissé une chance de me dire bonjour et toujours par courtoisie. Je n'imaginais pas une seconde, que nous aurions une discussion instantanée et surtout sans intérêt, riposte le héron.
Allez dites-le, vous vous enquiquiniez et vous n'aviez personne pour vous distraire ou mettre plus bas que terre. Vous paressez tellement seul au monde pourtant !  Elle se redresse et tapote dans l'eau, très sûre d'elle. 
Le héron en colère et méprisant.
Je vous sens amère Cybelle. Vous vous trompez grossièrement Mme ! J'ai une vie sociale et aussi des moments de retraite volontairement choisis pour me ressourcer, m'évader et rêver. Comme celui avant de vous croiser qui n'a été que de très courte durée. Il laisse tomber lourdement ses épaules, blasé.
 A vous entendre miss, on croirait que  j'écoute le premier venu pour passer le temps et que je m'amuse à le déprécier, le dénigrer ou l'humilier, dans le seul but de m'occuper. C'est mal me connaître, poursuit-il dépité.
Mais, je ne vous connais pas ! Du calme !  Ne vous emportez pas Lord. Je ne voudrais pas que notre conversation tourne au vinaigre, elle se retient de glousser.
Le héron qui n'en peut vraiment plus.
 Je crois que je vais prendre congé de vous Madame ! Cette conversation plus que banale me fatigue et le soleil commence à décliner. Il ne fait plus très chaud.
 C'est ça, le soleil décline Mr Le Héron ! Une façon de prendre la foudre de la crampette Mr Lord, lance la mouette avec son franc parlé.
Quelle nunuche vous faites pour ne pas dire cruche. On dit, la poudre d'escampette Cybelle ! Vous le faites exprès ou quoi ? Le héron est excédé cette fois, il craque. 
La mouette froissée à nouveau, ne veut pas perdre la face.
 Oui, il est temps de nous séparer. J'allais me carapater moi aussi, vous n'êtes pas très agréable. Je n'ferais pas d'pub pour les hérons dans ma colonie,  c'est moi qui vous le dit Mr Lord ! D'ailleurs, je ne vous ai jamais vu ni jamais entendu. Vous n'avez jamais existé, conclu-t-elle. Je vous scie n'est-ce pas?  Vous pensiez que j'allais partir sans rien dire après m'avoir écrabouillée comme une bouse de vache.
Le héron désinvolte.
 Pauvre fille ! Conclusion, si quelqu'un vous demande comment vous avez passé votre journée, vous allez mentir....... Plus rien de m'étonne de vous. 
Et celui-ci, avant de prendre son envol et toujours aussi arrogant.
 Contrairement à vous Cybelle, je n'avais jamais échangé avec une mouette stupide et je suis ravi d'avoir pu le faire aujourd'hui. Je vais m'envoler moins bête qu'hier et quand à vous, j'espère que vous serez un tant soit peu plus sage, éduquée et  instruite à l'avenir. Je vous tire ma révérence, dit-il en se grattant le sommet de la tête.
La mouette vexée s'écrie.
 Echanger quoi débile, tirer quoi ? Allez, bon vol, bon vent quand même et au plaisir de ne jamais vous revoir ignoble oiseau.
 
Elle se calme et admirative, elle le regarde s'éloigner jusqu'à ne plus l'apercevoir. 
Elle reconnait qu'il est beau mais seulement beau. Le héron disparaît, jamais ils ne se reverront............
 
Danielle HERVE 04/2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

Tags : J'écris

Petit gilet orange... 12/06/2017

Coucou!
 
J'espère que vous avez passé  un bon week-end.
 
Pour commencer la semaine... Un petit gilet tout mignon au crochet.. Ici: http://lestricotsdecoco.canalblog.com/archives/2015/03/02/31631068.html
 
Bonne journée!
 
 
 

 

Tags : PETITS PLUS........ - Liens divers

Mon ouvrage année 1930... 07/06/2017

Coucou,

Je n'en ai que 10 mais ils sont beaux Ils paraissaient 2 fois par mois (16 pages) au prix de 60c à l'époque.
Edition de la société du "PETIT ECHO DE LA MODE" 1, rue Gazan PARIS XIVè
Dépositaires: Belgique et Portugal.
J'ai les n°: 175-176-177-178-179-180-181-182-184 et 185.

Je vous montre les belles couvertures elle sont dans l'ordre:[media_5_C]
Mon ouvrage année 1930...
Mon ouvrage année 1930...

Mon ouvrage année 1930...

Mon ouvrage année 1930...

Mon ouvrage année 1930...



Bonne soirée bisous!

Tags : Achats/Cadeaux